Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 18:30

barbier3.jpg

Jean-François SIVADIER est de retour à l'Opéra de Lille, aux commandes d'un "Barbier de Séville" donc nous avons vu la Générale ce dernier samedi !

Le résultat est brillantissime !

La mise en scène est enlevée, légère et les 3 heures de spectacle passent comme un soufle.

Les interprètes ( mention spéciale pour "Figaro", le baryton argentin Armando Noguera ) s'amusent...à nous amuser. Les voix sont à la hauteur de l'événement.

On ne revient pas sur le " pitch" ?

Si ?

Ok : Le comte Almaviva, tombé amoureux d'une jeune orpheline, Rosine, est prêt à tout pour l'arracher à Bartholo, son vieux tuteur, qui a depuis toujours pour projet de l’épouser.

Tandis que, déguisé, il tente de mener son projet à bien, il tombe sur son ancien valet Figaro , persifleur mais entremetteur, qui l'aidera dans ses desseins.

 

   
Coté musique, c’est un spécialiste du répertoire italien, le chef Antonello Allemandi, qui dirigera l'Orchestre de Picardie.
Inutile d'essayer de réserver, les 9 représentations prévues se jouent toutes à guichet fermé !!!
A noter :Le samedi 18 mai, de 19h30 à 20h30, retransmission  en direct sur grand écran sera donnée  place du Théâtre à Lille et dans huit autres villes : Armentières, Dunkerque, Lomme, Montreuil-sur-Mer, Saint-Omer, Valenciennes, Hazebrouck mais aussi Courtrai en Belgique.
Partager cet article
Repost0
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 11:02

16160.jpg

Vu hier soir au Zenith de Lille, le spectacle " Stars 80, la tournée " !

Au début, on se dit : bon, on va y aller..comme ça...pour voir...pour se remémorer quelques tubes de sa jeunesse"...

Et puis, on se prend au jeu,

Et puis, on chante, on danse, on tape dans les mains.

Ils sont tous là, ou presque : Lio, Patrick Hernandez, Début de soirée, Jean-Pierre Mader, Emile et Images, Cookie Dingler, François Feldman, Sabrina, Caroline Loeb, Jean Shulteis..

Plus de 9000 places vendues pour les 2 concerts lillois....

Ces quinquas( voir sexa )génaires mettent le feu dasn tous les Zeniths de France...

 

 

Alors, on aime ou on n'aime pas la nostalgie sucrée de ces années 80 sans doute plus douces et moins anxyogènes que l'époque actuelle ( même si le chômage, la précarité, le sida faisaient déjà largement la une de l'actu ).

Mais reconnaissons que toutes les générations se rassemblent dans ces concerts, connaissent la plupart des chansons et communient pendant plus de deux heures trente autour de ces succès faisant partie désormais d'un certain  patrimoine culturel français.

Qui a dit "que la nostalgie n'était plus ce qu'elle était "?

Retrouvez la tournée, à nouveau à Lille, lors du Méga concert au Grand Stade Lille Métropole le 28 juin 2013 !!!!

Partager cet article
Repost0
7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 08:22

Le_debut_de_la_fin_Affiche2_0.jpg

Vu hier soir au Colisée de Roubaix, la pièce de Sébastien THIERY " Le début de la fin " avec Richard Berry et Jonathan Lambert.

Alain Bauman ( Richard Berry ) est persuadé que sa femme vieillit 7 fois plus vite que lui.

Quand il regarde sa femme, il voit une grand-mère. Leur vie en commun devient compliquée et leur sexualité impossible.
Mais est-il vraiment lucide ? Est-ce Nathalie qui a changé, ou le regard que son mari porte sur elle ?

849797.jpg
Une comédie désopilante sur les dégâts que provoque la routine dans le couple, c'est ce à quoi nous sommes invités à travers ce spectacle.

 

C’est du bon boulevard, sans prétention, avec de jolies répliques qui fusent et des trouvailles. On rit ,par exemple, lorsque l’excellent Jonathan Lambert, dans le rôle d’Hervé( honteusement exploité et utilisé par Richard berry )  s’époumone dans son biniou lorsqu’il est à court d’arguments, piégé par les mensonges à répétition de Baumann. Ecrit par Sébastien Thiéry et mis en scène par Richard Berry, « Le début de la fin » atteint son objectif : nous surprendre et nous amuser avec des ingrédients on ne peut plus classiques (l’usure du couple, la vieillesse, le machisme, l’infidélité,…).

 


 
Partager cet article
Repost0
5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 08:04

  MJ-Immortal-620x350.jpg

 

Retour de vacances ( bien méritées, oui merci )

Et l'occasion pour moi de vous parler du superbe spectacle vu à l"Arena" de Montpellier : " Michael Jackson, The Immortal World Tour".

Imaginé et conçu par la sensationnelle troupe du Cirque du Soleil, ce spectacle, mêlant danse, musique et projection, est un évènement scénique à ne manquer sous aucun prétexte, surtout si vous êtes un fan averti du King Of Pop.

Ainsi, « Michael Jackson, The Immortal World Tour » vous plonge dans l’inimitable univers de Michael Jackson, rendant pour l'occasion un véritable et bel hommage à l’artiste sans oublier de célébrer un héritage qui continue de transcender les générations.

 

     
C'est du grand, du vrai, du spectaculaire show à l'américaine !
Ca explose, ça danse, ça joue ( certains musiciens sont des anciens musiciens de MJ )..
Et ça passe au Palais Omnisport de Paris Bercy en avril prochain ( j'y retourne !!! )
Partager cet article
Repost0
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 16:50

Nouvelle AFFICHE - VISUEL

 

Vu ce jeudi soir au Zénith de Lille, la nouvelle Comédie Musicale " 1789, les amants de la Bastille", de Dove Attia et François Chouquet

Et le résultat n'est pas si mal que ça..

Le Synopsis ?

Au printemps 1789, alors que le royaume de France est dévasté par la famine, la Cour de Louis XVI à Versailles dépense sans compter. Le peuple commence à se révolter et bientôt la révolte gronde.

C'est dans ce contexte que Ronan, jeune paysan révolté dont les injustices l'ont privé de sa terre, monte à Paris et fait la rencontre d'Olympe, sous-gouvernante des enfants du roi..

Dans le tourment de la Révolution Française, les deux amants vivront une idylle aussi belle qu'interdite, connaîtront les intrigues les plus folles et les plus romantiques, tout en accompagnant les plus grandes figures de la Révolution tels que Danton, Robespierre, Desmoulins..

Alors n'allez pas chercher une leçon d'histoire en allant voir ce spectacle. Ce n'est pas son but.

Quoi qu’il en soit, on apprécie les costumes, surtout les robes majestueuses  de Marie-Antoinette. On admire la mise en scène, assez spectaculaire. le décor est assez minimaliste puisque dans l'ensemble il s’agit de vidéos… mais le rendu vaut véritablement le détour. Pas moins d’une trentaine de danseurs, eux aussi impressionnants, habitent la scène.

  1789-01

Des tableaux sublimes. Les poursuites dans les couloirs de la Bastille, l’exécution de Marie-Antoinette ou encore la prise de la Bastille sont autant de scènes mémorables. La fin, rédaction et lecture de la Déclaration des droits de l’homme, est aussi très réussie.

 

Les musiques sont, elles aussi, plutôt efficaces. Les quelques titres qui déjà résonnent dans toutes les têtes sont agréables.

Les personnages sont très bien incarnés par les comédiens et les chanteurs.Chacun est très bon dans son rôle et sa partition...même si, vocalement, certains sont très nettement au dessus de la moyenne.

 

La tournée ne fait que démarrer, elle va durer longtemps. Les salles sont pleines, ils reviennent à Lille en juin 2014 !!!

 

Partager cet article
Repost0
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 10:51

infinita 10 radio hr
INFINITA est une pièce pour 10 personnages et 4 comédiens masqués dont le rôle principal est tenu par la vie elle-même. Nous malmenant d'une scène à l'autre entre rires et larmes, INFINITA traite par un jeu de miroirs des premiers et des derniers instants de la vie.
De nombreux tableaux se succèdent où la musique envoûtante se mêle aux ombres chinoises pour nous offrir un spectacle inclassable, d'une incroyable poésie.
Un travail collectif à partir de masques, telle est la caractéristique des FLÖZ.

Les FLÖZ, depuis 1996, parcourent le monde avec des spectacles aussi étonnants les uns que les autres: Ristorante Immortal, Hotel Paradiso, Teatro Delusio, Infinita, et la dernière création Garage d'Or.

 Du rire aux larmes, beaucoup d'émotion ! C'est intelligent, fort bien fait, ingénieux dans la scénographie..

Allez-y sans crainte si le spectacle passe près de chez vous !

Petit extrait vidéo ci-dessous :

 

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 16:15

295387 593935307290686 941250464 n

Jusqu'au 07 février, l'Opéra de Lille propose, pour la première fois, une oeuvre du compositeur tchèque Leos Janacek, "JENUFA". 

Jenufa c'est l’histoire banale d’une jeune femme déshonorée par l’enfant qu’elle met au monde hors des liens sacrés du mariage, d’une belle-mère muselée par une religion qui la pousse à commettre le pire et d’un village qui étouffe autant qu’il protège.

Cette histoire, digne des faits divers les plus sordides, Janacek la sublime par la partition de cet opéra que l’on découvre avec bonheur sur la scène lilloise.

La musique est superbe, la mise en scène sobre mais efficace.

Les interpètes excellent dans leur rôle ; Mention spéciale pour Kathryn Harries dans le difficile mais beau rôle de la belle -mère infanticide.

 

Petite vidéo ci-dessous :

 

 

JENUFA à l'Opéra de Lille, les 31 janvier, 2,5 et 7 février 2013.

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 00:00

Revu hier soir la reprise de " Night Shop ou l'Arabe du coin" déjà vu en 2010 et déjà commenté ici. L'occasion de publier à nouveau l'article et de vous conseiller d'aller le voir au Salon de théatre de Tourcoing

Plus d'infos sur link

Au salon de théatre, à Tourcoing, ce dimanche après-midi, Jean-Marc Chotteau nous présente sa nouvelle création :     " Night Shop ou l'Arabe du coin".

Comme tout le monde, il vous est arrivé de vous rendre, tard le soir, chez l'arabe du coin pour y acheter du pain, une bouteille d'alcool ou 3 oranges...C'est la rencontre entre des gens que tout oppose dans un lieu somme toute banal qui nous est proposée ici. Et le travail est de qualité ! night-shop


Auteur, metteur en scène, acteur, JM Chotteau présente et met en scène une pièce, qu'il a écrite.
Avec Night Shop, au coeur du propos est le vivre ensemble, la tolérance, chacun à l'écoute des différences de l'autre. Est très présente également l'idée qu'il ne faut pas se fier aux apparences et que la " vraie" personnalité d'un individu n'est peut-être pas celle qu'il présente aux autres.

Samir tient une épicerie de quartier ouverte de 14 h à 2 h, menacée de fermeture par un arrêté municipal.  Parmi ses clients, on trouve un prof insomniaque, un videur de boîte de nuit, une passionnée d'opéra, un jeune fou de technologie ( un geek ) , le clodo et l'assistante d'un metteur en scène.
Tout ce petit monde se retrouve dans l'univers de Samir :
« Vous êtes berbère, algérien, marocain, tunisien ? », questionne le prof.
« Je suis français ! »
« D'origine kabyle ? »  insiste le prof
« Ça commence quand l'origine ? La décolonisation ? La fin de la conquête espagnole ? La chute de l'empire romain ? Le paléolithique ? Adam ? (...) C'est quoi votre "origine" à vous et c'est quand ? »
 
Avec Night Shop, on rit aussi très souvent, en particulier aux pitreries du geek ( talentueux  Frédéric Barbe ) , ou de l'imposant et fragile vigile ( un  pilier de "La Virgule " Dominique Thomas ). On est très ému, par Samir, délicatement joué par Rachid Benbouchta, la diva (Claire Mirande), le clochard troublant de réalisme interprété par Éric Leblanc ( autre pilier de " La Virgule" ), la théâtreuse (Carole Le Sone) et le prof solitaire jouée tout en  finesse Cyril Brisse.


 

Le  décor.est hyper réaliste et nous propulse dans les odeurs ( de thé à la menthe mais aussi de cassoulet..vous êtes prévenus... )  et l'ambiance d'un night shop, celui qui est juste au coin de la rue et qui illumine la nuit jusqu'à pas d'heure. 
On ne peut pas reprocher grand chose à ce spectacle déjà bien rodé. Peut-être juste un poil long...
Rien de grave et , en tout cas, rien qui gâche le plaisir de se rendre chez "l'Arabe du coin."

 

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 10:05

cid image001 jpg@01CC3CA2 

Le rideau s'ouvre sur ce qui ressemble à un plateau d'émission des Carpentier et un fond de musique des années 1970. Surgissent en haut d'un escalier de cabaret la reine Titania et Obéron, le roi des elfes.

Acteur et metteur en scène, Nicolas Briançon aime les séries comme Chapeau melon et bottes de cuir et le fait savoir dans son adaptation du Songe d'une nuit d'été, de Shakespeare.

On en entendra l'air du générique dans cette comédie qu'il a lui-même traduite. Hermia est folle de Lysandre, mais son père la destine à Démétrius. Ce dernier est lui-même convoité par Helena. Hermia et Lysandre s'enfuient dans une forêt composée de tubes d'acier où Puck (bondissant Lorànt Deutsch) aura bien du mal à distiller ses potions magiques.

Ca parait compliqué comme ça et ça l'est.

9120 491 2011-09-03 I7I0709  le-songe-d-une-nuit-d-ete-avec-lorant-deutsch-le-9-novembre

Mais le metteur en scène a préféré faire rire que rêver et les mythologies ont laissé place aux sixties habitées par des fées sexy en tenues moulantes.

Les protagonistes sont ainsi emportés dans des courses-poursuites, où les questions sentimentales l'emportent sur la féerie. On assiste à un jeu de cache-cache très divertissant, léger !

Clou du spectacle : la scène des artisans, avec une " troupe dans la troupe" désopilante.

  Qui a dit que Shakespeare était ennuyeux ?

 


 
Partager cet article
Repost0
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 14:00

Imprégné de sa passion pour l’époque médiévale,Laurent Voulzy explore, dans Lys & Love, son dernier album, une improbable rencontre entre sonorités électroniques et chœurs moyenâgeux, enregistré entre les mythiques studios londoniens d’Abbey Road et le Donjon de Vincennes.

  120724225323673 5 000 apx 450

 

Au final, il aura fallu dix ans à Laurent Voulzy pour concocter son sixième album de chansons originales. Au cours de ces dernières années, le chanteur français s’était accordé quelques reprises avec La Septième Vague et a fêté les trente ans de Rockollection réédité en 2008.

Lys and Love est né grâce à la lecture d’un poème de Charles d’Orléans, prince-poète mélancolique, écrit pendant ses 25 années de captivité dans un cachot anglais. Pour ce nouvel opus, l’artiste a voulu mêler son amour pour la France,l’Angleterre et le Moyen-Âge. Trois thèmes qui lui sont chers et qu’il a donc naturellement voulu partager avec ses fans. Laurent Voulzy, aidé de son complice de toujours, Alain Souchon, a relevé le défi de donner à sa musique une dimension mystique et légendaire, de mélanger électro aux mélopées du Moyen-Âge.

0

Hier soir, le chanteur était au Colisée de Roubaix pour nous présenter la version scénique de ce dernier opus musical.

Dans un décor moyen-ageux et léché, des jolies lumières et un impeccable groupe de musiciens accompagnent le chanteur dans un concert qui, certes, donne la part belle au dernier album mais permet aussi de retrouver  des standards, des classiques ( souvent en accoustique ) rentrés dans le patrimoine musical des français.

Une voix, un peu hésitante ( surtout au début du concert ) et quelques temps morts n'ont pas empêché de passer une superbe soirée.

S'il passe pas loin de chez vous...

 

Laurent Voulzy, " Le Lys et Love tour", en tournée jusqu'en décembre 2012.

www.laurentvoulzy.com

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Fred
  • : Un blog perso consacré aux voyages au bout du monde,au bout de la rue mais aussi au bout de ses rêves !
  • Contact